Friends World Committee for Consultation - Europe & Middle East Section

Temoigner dans notre vie

Contents

Emma Espinoza de Vichez est pasteur et clerk de l’Assemblée annuelle du Salvador. Elle enseigne aussi à l’école des Amis à San Ignacio. Emma est mariée, avec deux filles adultes et une petite-fille.

Je voudrais remercier Dieu et le Comité mondial pour le privilège de pouvoir vous parler aujourd’hui sur ce thème. L’honneur et la gloire sont pour Dieu.

Nous lisons dans Actes 1:8:

“Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.”

Ce que j’espère partager avec vous ce matin, avec l’aide de Dieu, sera peut-être inconnu de certains, et pour d’autres une partie de votre identité même. J’espère glorifier Dieu et aussi témoigner à ce que Dieu a fait dans ma vie.

Nous vivons vraiment dans un monde en mutation, et nous-mèmes nous changeons, mais il y a un être très spécial qui a dit: “Je suis l’Eternel, je ne change pas”( Malachie 3:6). C’est le Seigneur tout-puissant. L’épître aux Hébreux nous affirme cela en disant: “Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement” ( Héb . 13:8) Jésus-Christ est Dieu.

Il y a une cantique qui bénit vraiment mon âme, et j’essaierai d’en chanter le refrain et le premier couplet.

Les temps changent, et les époques,
Les fleurs flétrissent;
Il n’y a qu’un qui est invariable,
Le Christ ne changera jamais.

Le Christ ne changera jamais.
Tout passera.
Les années s’écouleront comme des fleuves rapides,
La vie s’en ira, rêve étincelant;
Mais gardons cette vérité certaine:
Le Christ ne changera jamais..

Cet être merveilleux qui ne change pas nous demande, toi et moi, d’être ses témoins. Comment faire cela?

La première étape, c’est une rencontre personnelle avec Jésus-Christ. Jean 1:12 nous dit: “Mais à tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, la parole divine a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu”. Un autre aspect important, c’est que: “Le sang de Jésus son fils nous purifie de tout péché”(I Jean 1:7b). Quelle que soit notre condition spirituelle, Dieu nous donne un cœur nouveau. Il suffit d’ouvrir notre cœur à Lui.

La deuxième étape, c’est d’avoir l’expérience de la plénitude de l’Esprit. Jésus-Christ, après sa crucifixion et résurrection mais avant son ascension, a demandé à ses disciples de rester à Jérusalem jusqu’à ce que la puissance du Saint-Esprit les remplisse. Ayant suivi Jésus, ils le connaissaient; mais Jésus les connaissait aussi et il savait que cette expérience leur était nécessaire pour qu’ils soient ses témoins fidèles. Par exemple, Pierre a promis à Jésus de le suivre, si nécessaire, jusqu’à la mort; mais lors de l’arrestation du maître, Pierre n’a suivi qu’à distance, il l’a renié même. Plus tard, après l’expérience de l’Esprit, on a fait pression sur Pierre, on l’a menacé pour qu’il ne parle plus au nom de Jésus. Mais il a répondu avec autorité: “Jugez s’il est juste, devant Dieu, de vous obéïr plutôt que Dieu, car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu” ( Actes 4:19 & 20).

Qu’est-ce qui a fait la différence? Le pouvoir de l’Esprit.

Un autre exemple est celui de Jean, qui voyageait avec Jésus quand les Samaritains ont refusé de l’accueillir. Jacques et Jean ont dit : “Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume?” ( Luc 9:54). La colère et le vengeance les ont saisis. Pourtant Jean a écrit plus tard: “Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour… Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur” (I Jean 4: 8 & 20)

Qu’est-ce qui a fait la différence? Le pouvoir de l’Esprit. Pour être des témoins fidèles de Dieu dans ce monde en mutation, il nous faut cette expérience.

La troisième étape, c’est ceci: Pour servir Dieu fidèlement, il nous faut vivre dans l’Esprit. Jésus a dit: “Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui a fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux”( Matt . 7:21) L’apôtre Paul confirme cela en disant: “Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi . ( Gal . 5:22, 23). Cela nous distingue des autres. Dans un monde plein de haine, de ressentiment et d’amertume, nous pouvons avoir l’amour, donner l’amour. Au milieu de la souffrance la joie et la paix peuvent être dans notre cœur.

J’aimerais partager avec vous une petite expérience. J’ai beaucoup entendu que pour de nombreux Amis il a été difficile de venir en Nouvelle-Zélande. Moi aussi j’ai mon histoire. Le 22 décembre je suis allée avec mon mari et ma fille jusqu’à la capitale de Guatemala pour faire une demande de visa. Il n’y a pas d’ambassade britannique au Salvador, et nous avons cru bon à cette date de voyager comme famille. Nous sommes arrivés à dix heures du matin, et nous avons passé deux heures dans l’ambassade. Mon mari a laissé la voiture dans un parking plein de belles voitures neuves, pas comme notre petite voiture ancienne. Mais nous avons été surpris, en revenant au parking, de ne pas la voir. Début d’une triste histoire. Nos affaires personnelles avaient disparues. Mon mari avait laissé dans la voiture des dossiers du Ministère de l’Education. C’était vers le début de notre Assemblée annuelle, et moi, comme clerk, j’avais aussi beacoup de papiers pour les sessions.

Le lendemain, après avoir reçu mon visa, je suis rentrée par bus, avec ma fille. Mon mari est resté encore un jour à Guatemala pour voir si on retrouverait la voiture. Je suis arrivée chez moi le 24 décembre. A l’église les jeunes préparaient avec enthousiasme la fête de Noël, et je devais préparer mon sermon de Noël. Mais j’avais le cœur triste. J’ai passé la journée à lire, à prier, à écrire — et un peu à pleurer en posant un tas de questions; “Seigneur, ce soir je dois donner un message de joie et de bonnes nouvelles. Mais je suis triste.” Pourtant Dieu a parlé à mon cœur. Le livre de Habakuk 3:17-19 nous dit:

“Le figuier ne fleurira pas, la vigne ne produira rien, le fruit de l’olivier manquera, les champs ne donneront pas de nourriture; les brebis disparaîtront du pâturage, et il n’y aura plus de bœufs dans les étables.

Toutefois, je veux me réjouir en l’Eternel, je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut.

L’Eternel, le Seigneur, est ma force; il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et il me fait marcher sur mes lieux élevés.”

Et j’ai pu dire “Mon Seigneur, je t’aime”. Une grande joie a rempli mon cœur du fait que je pouvais L’aimer et Le servir.”

Permettez-moi de dire en conclusion: Dieu est fidèle, et il veut que nous soyons, toi et moi, ses témoins fidèles, que nous Le servions.

Cherchons une expérience toujours plus profonde, et donnons-Lui le meilleur de nous-mêmes. Cela apportera des bienfaits pour aujourd’hui et pour l’éternité. Dans les derniers jours Dieu nous dira:

“C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.” ( Matt . 25:23)

Merci.

Find a Meeting

Download free Acrobat Reader to view PDFs

Get Acrobat Reader

Member Login

Visit other FWCC websites: World Office | Africa Section | Asia & West Pacific Section | Section of the Americas